Retour sur la fouille de Saint Wandrille !

De début février à mi avril, la Mission archéologique départementale de l’Eure (MADE) a mené des recherches archéologiques à l’abbaye de Saint Wandrille !

 

 

Fondée au milieu du VIIe siècle et occupée jusqu’à la Révolution, l’abbaye Saint-Wandrille de Fontenelle est aujourd’hui animée et habitée comme à ses origines par une communauté de religieux bénédictins.

Les travaux actuels d’assainissement de l’abbatiale et du cloître incluent l’implantation d’un drain exterieurcutdans ces deux espaces emblématiques du monastère. Ils ont été précédé d’une fouille préventive réalisée par la Made, sous la direction de Gilles Deshayes, spécialiste des abbayes normandes, en collaboration avec l’Inrap pour l’étude anthropologique de quelques sépultures.

cloitrecut

Menée de début février à la mi-avril 2018, cette opération limitée à une surface totale de 140 m² a paradoxalement fourni une grande variété et une remarquable richesse de vestiges médiévaux et modernes, témoins des nombreux époques de construction et de réédification de l’abbatiale et du cloître, remontant principalement aux époques carolingienne, romane et gothique. Les plus intéressantes découvertes architecturales sont celles d’un caveau voûté inédit sous l’abbatiale et du lavatorium ou lavabo dans la cour du cloître (XIe siècle ?). Elles s’accompagnent d’intéressantes sépultures de moines : probablement celle de Gérard Flaitel, chevalier normand du XIe siècle, compagnon de pèlerinage du duc Robert le Magnifique, qui entra dans les ordres à la fin de sa vie (identifié par une plaque en plomb gravée de son nom) ; celle d’un religieux enterré au XVIe siècle avec une coupelle en grès du Beauvaisis ; enfin celles de trois moines du XVIIIe siècle qui conservaient une partie des sandales et des lambeaux de tissus de leurs habits funéraires.

textilecutnomcutcaveaucut

 

 

 

 

 

 

Fragment de tissu d’un habit funéraire

Plaque en plomb au nom de Gérard Flaitel

Sépulture supposée de Gérard Flaitel