La divinité du mois : JVPITER !

Chaque semaine jusqu’au printemps prochain, découvrez une facette de Gisacum par le prisme de la civilisation gallo-romaine ou de l’archéologie ! Le passé rencontre le présent. De quoi vous faire patienter pendant l’hiver en attendant les nouvelles animations sur le site !

03 Jupiter profil droit noirCette semaine, plongez au cœur de la mythologie gréco-romaine et découvrez un des  dieux principaux  de la ville antique de Gisacum : Jupiter !

Bonne lecture.

 

 

 

 

 

 

01 Jupiter en pied et couleursJupiter dispose de nombreux noms. Jupiter vient du latin Dius Pater  » le Père Lumineux ». Dius est l’équivalent latin du grec Zeus.

Jupiter peut être Fulminator (fulminant) ou Tonans (tonnant) lorsqu’il est lié aux orages et aux éclairs. Jupiter Elicius fait tomber la pluie, Jupiter Fidius préside les serments et les traités (la bonne foi), Jupiter Stator est honoré lors des batailles et des victoires militaires. Il est le dieu Optimus Maximus « le très bon, le très grand ».

 

Dans le panthéon mythologique gréco-romain, Jupiter est le fils des Titans Saturne (Cronos), le dieu du Temps, de la Civilisation, protecteur des cultures et des semences, et de Cybèle/Ops  (Rhéa), Magna Mater, déesse de la Fertilité et de la fécondité agricole. Les Titans sont les enfants d’Uranus (Ouranos), le Ciel Etoilé et de Tellus (Gaïa) la Terre.

 

Sa naissance débute avec un avertissement. Saturne sera détrôné par son fils. Saturne décide alors d’avaler tous ses enfants pour contrer la prophétie. Cybèle, lasse de voir disparaître un par un ses enfants, échange son dernier né Jupiter avec une pierre emmaillotée. Saturne avale la pierre sans se rendre compte du subterfuge. Jupiter grandit en secret auprès de la chèvre Amalthée et des nymphes sur le Mont Ida en Crète. Devenu grand il s’oppose à son père avec l’aide de la Titanide Métis (sa tante). Il force son père à recracher ses frères et sœurs, et combat  les autres Titans pour la maîtrise de l’univers.  Victorieux, il règne sur le ciel pendant que ses frères Neptune et Pluton se partagent respectivement les Océans et le Monde Souterrain. C’est le premier et le plus puissant des dieux !

 

Musée d'Evreux - JupiterJupiter est entouré d’une nombreuse famille et est le père de nombreux dieux, déesses, héros et héroïnes. En plus de ses deux  frères Neptune et Pluton, il a trois sœurs, Cérès (Déméter), Junon (Héra) et Vesta (Hestia).

En première noce, il épouse sa tante Métis qui l’a aidé dans sa guerre contre les Titans. De leur union naît Minerve (Athéna), sortie armée du crâne de son père. Il épouse en secondes noces sa sœur Junon, qui met au monde Mars (Arès), Vulcain (Héphaïstos) et Juventas (Hébé). De ses unions avec d’autres déesses et mortelles, naissent (entre autres) : les Muses, Apollon et Diane (Artémis), Vénus (Aphrodite), Mercure (Hermès),  Bacchus (Dionysos) et Proserpine (Perséphone), Hercule, Persée, Hélène, Clytemnestre, Castor et Pollux.

 

Maître du ciel, de la foudre, des tempêtes et de la pluie, il règne aussi bien sur les dieux que sur les Hommes. Assis sur un trône, il représente l’Ordre et la Justice. Ses attributs sont le Foudre, le sceptre, l’aigle et le chêne.

 

Bien que souvent associé au Zeus grec, le Jupiter des Romains est un dieu plus politique et diplomatique. Jupiter représente l’Etat, il protège Rome, ses institutions et ses conquêtes militaires. Il est le garant des relations internationales (traités) et les empereurs se placent sous sa protection. Egalement maître du ciel, il est aussi associé à l’agriculture et à la végétation. C’est un dieu plus « sérieux », moins colérique et arrogant que le Zeus grec.

Le Capitole, une des sept collines de Rome, lui est consacré. Il constitue avec Junon et Minerve la « Triade Capitoline ». Le Jeudi est le jour qui lui est dédié (Jovis Dies).

Le grand prêtre de Jupiter le Flamine Dialis, est le plus important et respecté parmi les autres prêtres.

 

20131212_image_expo_grands_dieux

A Gisacum, un des trois temples du grand sanctuaire lui est consacré. En 1840, les archéologues découvrent une statue en bronze datant du Ier siècle après J.-C.. Jupiter est représenté debout tenant probablement un sceptre et le foudre qui ont aujourd’hui disparu. Reconnue comme un chef d’œuvre de l’art antique, la statue de Jupiter est aujourd’hui exposée au Musée d’Art, d’Histoire et d’Archéologie d’Evreux(>lien). Une reproduction est visible dans le Centre d’Interprétation du site de Gisacum.

 

 

 

Sources

  • MARTIN R. (dir), Dictionnaire culturel de la Mythologie gréco-romaine, Nathan, Paris, 1992
  • SURGET A., Dieux grecs, dieux romains, comment s’y retrouver ? , Flammarion, Paris, 2015
  • Gisacum, ville sanctuaire gallo-romaine, Catalogue de l’exposition permanente du Centre d’Interprétation Archéologique, Conseil Général de l’Eure, 2006.

 

Légende

Uranus : Titans des origines de la création du monde

Saturne : troisième génération de Titans

Neptune : première génération des dieux

Minerve : deuxième génération des dieux

 

© dessins de Frédéric Bihel – ne pas utiliser ou reproduire
© photos Musée d’Art, Histoire et Archéologie Evreux