Chercher les intrus avec les archéologues !

Parmi ces dessins découverts par les archéologues se cachent deux intrus ! Un personnage et un objet rigolo. Où sont-ils ?

Panneau graffiti final

Les témoignages de notre histoire ne sont pas toujours enfouis sous terre ! Découverts dans les combles du château d’Harcourt dans l’Eure, ces graffitis du 19ème siècle ont été méthodiquement photographiés et dessinés par les archéologues.

 

Solution

Panneau graffiti final

 

 


Dans cette photo se cachent deux intrus ! Un objet archéologique et un objet rigolo. Où sont-ils ? (solution plus bas)

Séance photo - service communication

 

manoir XVè BDEn 2016, les archéologues de la MADE sont intervenus sur la commune de Guichainville dans l’Eure. Ils y ont découverts les vestiges d’un manoir (dit manoir du Long-Buisson) au lieu même où devait s’étendre un peu plus tard la zone artisanale de Carrefour. Ce domaine seigneurial était constitué de divers bâtiments dont le logis du seigneur daté du XVe siècle. Ses ruines étaient encore visibles au début du XXe siècle.

 

 

 

Solution

Séance photo - service communication

 

tetesculptéeBDTête sculptée en calcaire décorant probablement une fenêtre ou une porte du logis – Fin XVe s.

 

 

 

 


Dans cette photo se cachent deux intrus ! Un objet archéologique et un objet rigolo. Où sont-ils ? (réponse plus bas)

Diag de Bernay

En 2019, avant la construction du collège de Bernay dans l’Eure, les archéologues de la Mission archéologique départementale de l’Eure ont réalisé un diagnostic. Il s’agit d’estimer le potentiel archéologique d’un terrain. A l’aide d’une pelle mécanique, ils ont découvert que l’Homme de Neandertal y avait abandonné certains de ses outils.

Frise chrono

Cliquez sur l’image pour découvrir la frise chronologique et en savoir plus sur les Hommes de la Préhistoire

Solution

Diag de Bernay

Biface_BD

 

 

Biface en silex.

Inventé par Homo erectus lors du Paléolithique Inférieur (-800 000 à -300 000), son utilisation est généralisée par Neandertal lors du Paléolithique Moyen (-300 000 à -40 000). Le biface est considéré comme le « couteau suisse » de la Préhistoire : les bords aiguisés servent à trancher de la viande ou à couper du bois, la pointe à percer et la base à frapper comme un marteau. En outre, il constitue une base de matière première : il peut être transformé en d’autres outils. Il est très pratique pour les Hommes de la Préhistoire qui sont encore nomades à cette époque. Ils ne souhaient pas se surcharger d’outils différents lors de leurs déplacements.

 

 

 

Avez vous trouvé les objets cachés ?